Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Décembre 2014 - Conférence nationale des CLI

10 décembre 2014 |




Le 10 décembre se tenait à Paris la 26ème conférence nationale des CLI (Commissions Locales d’Information), au sein de plusieurs desquelles siègent des militants ou des sympathisants de notre fédération. Cette journée, divisée en deux temps entre débats en plénière le matin et tables rondes l’après-midi, a été l’occasion de réitérer notre refus de voir se prolonger la durée de vie des centrales nucléaires au-delà de 30 ans, la problématique de la prolongation était d’ailleurs le sujet d’une des tables rondes avec la question des quatrièmes visites décennales.



Nous avons distribué des dizaines de tracts de notre fausse pub "Kit Rafistolage pour les réacteurs", qui dénoncent le "grand carénage" voulu par EDF. L’animateur du débat, le journaliste Emmanuel Kessler, qui avait récupéré le tract sur une chaise, a interpellé des membres de l’ASN à propos de nos revendications, et ces derniers ne se bousculaient pas au portillon pour nous apporter des réponses claires !

Toute la journée les débats étaient très riches, et les antinucléaires venus nombreux se sont exprimés largement lors des temps d’échanges avec la salle, sur leur refus de voir prolonger le parc nucléaire et sur leurs craintes vis-à-vis des plans d’intervention qui seraient mis en place en cas d’accident majeur, mais aussi sur les transports de matières radioactives, que l’ASN estime à 900 000 colis par an.

Pour finir, le président de l’ANCCLI, M. Delalonde, a répété à plusieurs reprises le manque de moyens des CLI, alors même que la journée était organisée en grande pompe : navettes privées avec chauffeur, champagne et repas luxueux… ! Il a aussi regretté le fait qu’aucun représentant des ministères n’était présent, alors même que la conférence était organisée depuis un an.

Nous avons distribué des dizaines de tracts de notre fausse pub "Kit Rafistolage pour les réacteurs", qui dénoncent le "grand carénage" voulu par EDF. L’animateur du débat, le journaliste Emmanuel Kessler, qui avait récupéré le tract sur une chaise, a interpellé des membres de l’ASN à propos de nos revendications, et ces derniers ne se bousculaient pas au portillon pour nous apporter des réponses claires !

Toute la journée les débats étaient très riches, et les antinucléaires venus nombreux se sont exprimés largement lors des temps d’échanges avec la salle, sur leur refus de voir prolonger le parc nucléaire et sur leurs craintes vis-à-vis des plans d’intervention qui seraient mis en place en cas d’accident majeur, mais aussi sur les transports de matières radioactives, que l’ASN estime à 900 000 colis par an.

Pour finir, le président de l’ANCCLI, M. Delalonde, a répété à plusieurs reprises le manque de moyens des CLI, alors même que la journée était organisée en grande pompe : navettes privées avec chauffeur, champagne et repas luxueux… ! Il a aussi regretté le fait qu’aucun représentant des ministères n’était présent, alors même que la conférence était organisée depuis un an.


Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires

Thèmes
Sites nucléaires