Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Nord solidarité recherche des familles d’accueil pour des enfants de la région de Tchernobyl

2 avril 2015 |




(Avril 2015) L’association Nord Solidarité recherche encore 4 familles d’accueil en Picardie pour des enfants de la région de Tchernobyl, pour le mois de juillet 2015.



Pourquoi accueillir des enfants biélorusses ?

L’accident nucléaire :

La catastrophe de Tchernobyl a eu lieu le 26 avril 1986. 29 ans se sont écoulés et pourtant les populations vivant sur les territoires contaminés par l’accident de Tchernobyl en Ukraine et en Biélorussie continuent d’être soumises chaque jour à la radioactivité.

Lorsqu’elles respirent ou lorsqu’elles consomment les produits que leur délivre une terre viciée pour des centaines d’année.

La Biélorussie est en superficie, le pays le plus touché par les retombées radioactive et sa région la plus contaminée est celle de Moguilev. Environ 200.000 personnes sont concernées par les retombées de Tchernobyl, 147.000 enfants sont à suivre.

Pourquoi un séjour sanitaire ?

Un séjour d’un mois en lieu sain avec une nourriture saine adaptée, réduit véritablement les effets de la contamination. On estime que le césium est éliminé par le processus biologique au bout de 3 mois pour un adulte, 1 mois pour un enfant de 10 ans. Un enfant parti en vacances va donc diminuer voire faire disparaître cette dose de césium.

Le césium dans l’organisme détruit le système immunitaire mais celui-ci se renouvelle grâce un apport vitaminique durant quelques semaines. Les médecins insistent donc pour qu’un maximum d’enfants touchés puisse quitter la zone contaminée pour au moins 3 semaines. Cette conclusion a un fondement scientifique :

L’institut de la Recherche médicale des Radiations de Minsk a mesuré la contamination interne d’enfants avant et après leur sortie sanitaire d’un mois à l’étranger et tous avaient un taux de contamination diminué en césium 137. Accueillir des enfants de Tchernobyl n’est pas un simple geste d’entraide mais un acte thérapeutique.

Si vous souhaitez accueillir un enfant, merci de remplir le formulaire sur le site de l’association Nord Solidarité : http://nord.solidarite.free.fr/images/stories/familleaccueil.pdf

Contact : Catherine BIBARD 09 51 10 00 60 http://nord.solidarite.free.fr/

Pourquoi accueillir des enfants biélorusses ?

L’accident nucléaire :

La catastrophe de Tchernobyl a eu lieu le 26 avril 1986. 29 ans se sont écoulés et pourtant les populations vivant sur les territoires contaminés par l’accident de Tchernobyl en Ukraine et en Biélorussie continuent d’être soumises chaque jour à la radioactivité.

Lorsqu’elles respirent ou lorsqu’elles consomment les produits que leur délivre une terre viciée pour des centaines d’année.

La Biélorussie est en superficie, le pays le plus touché par les retombées radioactive et sa région la plus contaminée est celle de Moguilev. Environ 200.000 personnes sont concernées par les retombées de Tchernobyl, 147.000 enfants sont à suivre.

Pourquoi un séjour sanitaire ?

Un séjour d’un mois en lieu sain avec une nourriture saine adaptée, réduit véritablement les effets de la contamination. On estime que le césium est éliminé par le processus biologique au bout de 3 mois pour un adulte, 1 mois pour un enfant de 10 ans. Un enfant parti en vacances va donc diminuer voire faire disparaître cette dose de césium.

Le césium dans l’organisme détruit le système immunitaire mais celui-ci se renouvelle grâce un apport vitaminique durant quelques semaines. Les médecins insistent donc pour qu’un maximum d’enfants touchés puisse quitter la zone contaminée pour au moins 3 semaines. Cette conclusion a un fondement scientifique :

L’institut de la Recherche médicale des Radiations de Minsk a mesuré la contamination interne d’enfants avant et après leur sortie sanitaire d’un mois à l’étranger et tous avaient un taux de contamination diminué en césium 137. Accueillir des enfants de Tchernobyl n’est pas un simple geste d’entraide mais un acte thérapeutique.

Si vous souhaitez accueillir un enfant, merci de remplir le formulaire sur le site de l’association Nord Solidarité : http://nord.solidarite.free.fr/images/stories/familleaccueil.pdf

Contact : Catherine BIBARD 09 51 10 00 60 http://nord.solidarite.free.fr/


Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires