Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Echos des luttes antinucléaires

Mai 2014 : Tous à vélo contre le nucléaire

1er mai 2014 |




Un tour à vélo autour Cattenom :

Plus de 60 cyclistes de tout poil ont répondu présents à l’appel du Collectif "Sortir du nucléaire Moselle" pour venir à Cattenom, le samedi 17 mai, manifester leur opposition à la centrale nucléaire à l’occasion de la "Fête de la nature" organisée par la centrale la semaine suivante.

Venus de Metz avec l’association "Metz à vélo", de Nancy en train et en vélo et même de Saarbrück pour la plus vaillante des opposantes qui a rallié le pique-nique en 5 heures sur son valeureux vélo de ville, les adeptes de la "petite reine" n’ont pas ménagé leurs efforts, mais ont, semble-t-il, aussi pris beaucoup de plaisir par ce bel après-midi ensoleillé.

Après un pique-nique musical orchestré par les célèbres "Bure Haleurs" non loin des bords de la Moselle, sur les aires de jeu mises à disposition par la municipalité, c’est un peloton de bicyclettes en tout genre, allant du tandem à la trottinette, au vélo couché et même au vélo caréné, qui a rejoint la centrale de Cattenom, escorté par des motards de la gendarmerie. Sur place, à quelques encablures de l’entrée des personnels de service, une longue banderole a été déployée comme soutien visuel à la prise de parole de Sortir du nucléaire Moselle.

Le 9ème tour cycliste de Fessenheim :

Un mois plus tard, les 21 et 22 juin, c’était au tour des militants de Stop Fessenheim d’organiser leur manifestation à vélo ! Alors que la promesse présidentielle de fermer Fessenheim en 2016 semble de plus en plus lointaine, les antinucléaires des environs de la centrale ont réalisé leur 9ème tour à vélo pour sensibiliser les riverains au risque de prolongation du parc nucléaire, et afin qu’eux-mêmes se mobilisent pour la fermeture d’une des plus vieilles centrales de France, qui accumule les défauts et les incidents.

Une cinquantaine de militant-e-s ont traversé les villages français et allemands pendant deux jours, de Volgelsheim à Chalampé, un tour qui les a emmené-e-s pour la première fois jusque devant la centrale.

Un tour à vélo autour Cattenom :

Plus de 60 cyclistes de tout poil ont répondu présents à l’appel du Collectif "Sortir du nucléaire Moselle" pour venir à Cattenom, le samedi 17 mai, manifester leur opposition à la centrale nucléaire à l’occasion de la "Fête de la nature" organisée par la centrale la semaine suivante.

Venus de Metz avec l’association "Metz à vélo", de Nancy en train et en vélo et même de Saarbrück pour la plus vaillante des opposantes qui a rallié le pique-nique en 5 heures sur son valeureux vélo de ville, les adeptes de la "petite reine" n’ont pas ménagé leurs efforts, mais ont, semble-t-il, aussi pris beaucoup de plaisir par ce bel après-midi ensoleillé.

Après un pique-nique musical orchestré par les célèbres "Bure Haleurs" non loin des bords de la Moselle, sur les aires de jeu mises à disposition par la municipalité, c’est un peloton de bicyclettes en tout genre, allant du tandem à la trottinette, au vélo couché et même au vélo caréné, qui a rejoint la centrale de Cattenom, escorté par des motards de la gendarmerie. Sur place, à quelques encablures de l’entrée des personnels de service, une longue banderole a été déployée comme soutien visuel à la prise de parole de Sortir du nucléaire Moselle.

Le 9ème tour cycliste de Fessenheim :

Un mois plus tard, les 21 et 22 juin, c’était au tour des militants de Stop Fessenheim d’organiser leur manifestation à vélo ! Alors que la promesse présidentielle de fermer Fessenheim en 2016 semble de plus en plus lointaine, les antinucléaires des environs de la centrale ont réalisé leur 9ème tour à vélo pour sensibiliser les riverains au risque de prolongation du parc nucléaire, et afin qu’eux-mêmes se mobilisent pour la fermeture d’une des plus vieilles centrales de France, qui accumule les défauts et les incidents.

Une cinquantaine de militant-e-s ont traversé les villages français et allemands pendant deux jours, de Volgelsheim à Chalampé, un tour qui les a emmené-e-s pour la première fois jusque devant la centrale.


Le Réseau en action
Echos des luttes antinucléaires