Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Projet Cigéo à Bure : non à l’enfouissement des déchets radioactifs !

Bure : c’est dans ce petit village de la Meuse que l’industrie nucléaire veut enfouir ses déchets les plus dangereux, qui resteront radioactifs pendant des centaines de milliers d’années.


Urgent - signez la pétition en soutien à la lutte contre Cigéo !

Déchets nucléaires :
Stop à la répression, Stop à Cigéo / Bure !

Je manifeste mon soutien et ma solidarité à Robin et tou-tes les blessé-e-s du 15 août et des dernières manifestations à Bure, ainsi qu’aux interpellé.es et/ou convoqué.es des derniers temps,
Je demande l’arrêt de la répression dans la région de Bure, et l’interdiction de l’usage des grenades offensives par les forces de l’ordre, potentiellement responsables de mutilation et de mort dans les manifestations,
Je soutiens l’opposition et demande l’arrêt des travaux du laboratoire de Bure, des investigations et travaux préparatoires de Cigéo ainsi que l’abandon total de tout projet d’enfouissement des déchets radioactifs.

Je rejoins les 6717 signataires. Objectif : 20 000 !


Je m'inscris à la Lettre d'information mensuelle du Réseau "Sortir du nucléaire"
J'indique le numéro de mon département pour être tenu.e informé.e des événements antinucléaires près de chez moi.


Urgent - signez la pétition en soutien à la lutte contre Cigéo !

Alors que la journée de rassemblement du 15 août 2017 contre le projet Cigéo a marqué un tournant dans l’escalade de la répression à Bure (Voir la revue de presse), 9 associations opposées à l’enfouissement des déchets nucléaires appellent en urgence le gouvernement à prendre en compte la gravité des tensions locales, à rétablir le dialogue avec la société civile et à abandonner Cigéo, projet en cours à Bure, Meuse/Haute-Marne.

Plus que jamais, les opposants à Cigéo et les habitants ont besoin de votre soutien.

Cette pétition est adressée et sera remise aux :

  • Premier ministre
  • Ministre de la Transition écologique et solidaire
  • Ministre de l’Intérieur
  • Président de l’Assemblée nationale
  • Président du Sénat

Pourquoi il y a urgence à soutenir sans attendre la lutte à Bure ?

Alors que la lutte contre Cigéo s’intensifie et que les travaux au bois Lejuc sont suspendus depuis maintenant un an, la dernière manifestation a subi une répression sans précédent.

Le stockage nucléaire géologique fait l’objet de très fortes oppositions depuis trente ans en France, dont la constance et la justesse pèsent lourd dans le dossier.

La mobilisation des habitants et des collectifs locaux ne faiblit pas, bien au contraire, depuis 2016, elle s’intensifie :

  • Actions et manifestations contre les projets liés à Cigéo
  • Dépôt de nombreux recours en justice, avec plusieurs victoires majeures à la clé
  • Occupation du Bois Lejuc, lieu stratégique pour l’Andra avec la construction de cabanes, qui abritent les occupant.e.s ou "Hiboux de Bure"
  • Festival culturel et engagé

C’est grâce à une réactivité sans précédent et à la détermination des personnes sur place que les travaux préparatoires de Cigéo dans le Bois Lejuc sont pour l’instant suspendus.

Mais la journée de rassemblement du 15 août 2017 a marqué un tournant dans l’escalade de la répression à Bure, avec un déploiement démesuré de forces publiques et l’usage d’armes offensives.

La foule présente comptait des familles et des enfants. Elle s’est soldée par un bilan alarmant : une trentaine de blessés, dont deux graves du côté des manifestants, ainsi Robin qui pourrait perdre l’usage de ses orteils. la détermination des personnes sur place ont besoin du soutien du plus grand nombre pour repousser ce projet aux risques démesurés : rejets radioactifs, incendies, explosions, pollution de la nappe phréatique, convois de matières nucléaires incessants.

A deux ans de la demande de feu vert du chantier, la dangerosité du projet décrié par les opposants n’est pourtant plus à démontrer. Aujourd’hui, c’est la conception même du stockage qui est remise en cause par l’IRSN et l’ASN, les deux organismes officiels ou "gendarmes" du nucléaire.

Face à la répression sans précédent du mouvement de lutte contre Cigéo, 9 associations appellent en urgence le gouvernement à prendre en compte la gravité des tensions locales, à rétablir le dialogue avec la société civile et à abandonner Cigéo, projet en cours à Bure, Meuse/Haute-Marne.

Plus que jamais, les opposants à Cigéo et les habitants ont besoin de votre soutien.

Cette pétition est portée par les associations et collectifs Asodedra, Burestop 55, Bure Zone Libre, Cedra 52, Eodra, Les Habitants vigilants de Gondrecourt-le-Château, Les Habitants vigilants de Void-Vacon, Gudmont-dit-non et le Réseau "Sortir du nucléaire".

 Voir la revue de presse sur les suites de la manifestation du 15 août 2017

Pour stopper définitivement CIGÉO, seule notre résistance fera la différence !