Réseau Sortir du nucléaire
Fédération de 916 associations et de 61 386 personnes, agréée pour la protection de l'environnement

Quitte ou double ? Le nucléaire, un jeu dangereux !

Monsieur le Ministre, choisissez la bonne voie.

Nous sommes aujourd'hui à un carrefour historique en matière énergétique, et un choix s'impose. En effet, les deux tiers de nos réacteurs ont déjà dépassé l'âge de la retraite : tous sont vétustes et connaissent des problèmes de sécurité et de sûreté (vulnérabilité à la menace terroriste, état très dégradé des équipements, pièces défectueuses...).

Alors, va-t-on dépenser des dizaines de milliards d'euros à construire de nouveaux réacteurs et à rafistoler les anciens qui - quoi qu'on fasse - resteront dangereux ? Ou va-t-on enfin prendre le chemin des renouvelables et des économies d'énergie ?

Ces deux options sont incompatibles, car les investissements que nécessite le nucléaire bloquent totalement le développement d'une autre politique énergétique, respectueuse de l'environnement et des droits humains.

Déjà de nombreux pays s'engagent dans la sortie de l'atome (Allemagne, Suisse...) ou abandonnent des constructions de réacteurs (Corée du Sud, États-Unis...).

Mais aujourd'hui, la France s'entête dans le nucléaire, au risque de nous conduire à la faillite, ou pire, à la catastrophe.

Monsieur le Ministre, je vous demande de ne pas jouer avec mon avenir : le nucléaire, il faut en sortir !

Moi aussi,
j'interpelle Nicolas Hulot


* obligatoire

Je m'inscris à la Lettre d'information mensuelle du Réseau "Sortir du nucléaire"