Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des artistes avec nous

Yann Le Crouhennec




Après avoir vu, au début des années 1990, son travail exposé avec celui d’Yves Klein, Panamarenko, James Turell ou Richard Long, Yann Le Crouhennec expose et travaille à l’hôpital éphémère aux cotés de Thomas Hirschorn, Daniel Spoerri etc. Il est ensuite représenté par la galerie suisse Klein Hammer à Bâle.

En 2000, YLC investit Notre Dame des Champs à Paris lors d’une résidence au cours de laquelle il expose de grands formats et réalise de nombreux travaux in situ. On remarque aussi son travail monumental de Land art "vous êtes ici" inscrit dans les champs, ainsi que son obélisque planté dans le canal de l’Ourq à Paris. En 2005, lors d’une autre résidence, il transforme la tour d’un vieux château en chambre noire pour réaliser une photographie grand format du paysage.

Parallèlement à de nombreuses expositions à Paris, en Europe et jusque dans le Caucase ponctuant ces années de travail durant lesquelles la peinture se développe en atelier, émerge un travail photographique qui prend sa source à l’origine du medium avec le procédé du sténopé (chambre noire).

L’oeuvre du temps est une des constantes de son travail. Depuis les suaires d’objets rouillés et graines en germination soulevant des plaques de verre des années 1990, jusqu’aux photographies argentiques, numériques et camera obscura dont le temps de pause peut atteindre 5 semaines. Il développe depuis 2007 à travers l’Europe un travail urbain in situ dont des impressions oxydées de plaques d’égout (dans la langue du pays : putdecksels, Krishka luko…).

Après avoir vu, au début des années 1990, son travail exposé avec celui d’Yves Klein, Panamarenko, James Turell ou Richard Long, Yann Le Crouhennec expose et travaille à l’hôpital éphémère aux cotés de Thomas Hirschorn, Daniel Spoerri etc. Il est ensuite représenté par la galerie suisse Klein Hammer à Bâle.

En 2000, YLC investit Notre Dame des Champs à Paris lors d’une résidence au cours de laquelle il expose de grands formats et réalise de nombreux travaux in situ. On remarque aussi son travail monumental de Land art "vous êtes ici" inscrit dans les champs, ainsi que son obélisque planté dans le canal de l’Ourq à Paris. En 2005, lors d’une autre résidence, il transforme la tour d’un vieux château en chambre noire pour réaliser une photographie grand format du paysage.

Parallèlement à de nombreuses expositions à Paris, en Europe et jusque dans le Caucase ponctuant ces années de travail durant lesquelles la peinture se développe en atelier, émerge un travail photographique qui prend sa source à l’origine du medium avec le procédé du sténopé (chambre noire).

L’oeuvre du temps est une des constantes de son travail. Depuis les suaires d’objets rouillés et graines en germination soulevant des plaques de verre des années 1990, jusqu’aux photographies argentiques, numériques et camera obscura dont le temps de pause peut atteindre 5 semaines. Il développe depuis 2007 à travers l’Europe un travail urbain in situ dont des impressions oxydées de plaques d’égout (dans la langue du pays : putdecksels, Krishka luko…).