Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°66

Août 2015
Éditorial
Le nucléaire "bon pour le climat" ?
Contrer la propagande d’une industrie à bout de souffle
Pas de doute : la COP21, cette conférence sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre, offrira au lobby de l’atome l’occasion de promouvoir le nucléaire comme solution à la crise climatique. Avec comme sponsor EDF, 19ème plus gros émetteur de gaz à effet de serre mondial, attendons-nous à tout ! Au (...)
Nucléaire vs Climat
Les enjeux nucléaires du sommet climat de Paris

Du 30 novembre au 11 décembre 2015 la France accueillera à Paris la COP21, grande conférence de l’ONU destinée à aboutir à un accord international sur la protection du climat. Cette grand-messe internationale est vue par les entreprises françaises de l’industrie nucléaire, et particulièrement EDF, comme une opportunité de promouvoir l’énergie nucléaire qui serait une des meilleures solutions au réchauffement climatique !

Nucléaire vs Climat
Sécheresse et canicule : le nucléaire fait souffrir les cours d’eau

La canicule est présente depuis juillet et la sécheresse menace dans certains départements. Ces épisodes climatiques extrêmes, susceptibles de se multiplier dans les années à venir, rendent les centrales nucléaires plus polluantes encore pour les cours d’eau. Mais pour EDF, les intérêts financiers priment sur la santé des écosystèmes aquatiques !

EDF fait son greenwashing : notre contre-infographie
EDF cherche à cacher les dysfonctionnements récurrents à Fessenheim d’un coup de peinture verte, par la publication d’une infographie publicitaire présentant sa production d’électricité comme "sans émission de CO2" (voir la partie supérieure de l’image ci-contre). Or la filière nucléaire émet du CO2 et (...)
Nucléaire vs Climat
Ces méduses qui bloquent les réacteurs nucléaires

De plus en plus, les centrales nucléaires vont devoir faire face à un nouvel ennemi, l’humble méduse. Des bancs de méduses bloquent de plus en plus fréquemment les entrées d’eau de refroidissement de réacteurs. Le réchauffement climatique et la surpêche semblent être en cause.

Au cœur de l’action
Une idée lumineuse pour lutter contre le nucléaire !

Il est parfois difficile de se renouveler dans l’action militante, de trouver de nouveaux moyens de lutte pour faire passer nos messages... Mais il y a des actions que l’on aimerait voir se multiplier partout, tellement elles nous parlent. Ici nous allons revenir sur une action mise en place pour la première fois par le Réseau en mars 2015 : les illuminations de façade !

Actions et vie des groupes
Ça bouge dans le Réseau !
Quelques moments forts sur le terrain
Focus
Areva : fuite en avant malgré la débâcle

Les difficultés financières d’Areva éclatent désormais au grand jour. N’importe quelle entreprise présentant le même bilan aurait déjà été déclarée en banqueroute, mais en France, pas question de remettre en question l’existence du géant du nucléaire, fût-il colosse aux pieds d’argile. Tous les moyens sont bons pour sauver le soldat Areva... au risque de faire payer la facture aux contribuables, aux consommateurs et aux travailleurs du nucléaire.

Armes nucléaires
Depuis Hiroshima : révisionnisme et falsification nucléaire

Le 6 août 1945, une seule bombe réduisait en cendres la ville d’Hiroshima. L’opération se poursuivait trois jours plus tard sur Nagasaki. Selon les chiffres officiels, d’origine américaine et répétés par des générations d’historiens, les deux bombardements auraient fait dans l’instant et dans les heures qui suivirent environ 230 000 victimes, carbonisées par le feu nucléaire. En fait, des archives récemment ouvertes, révèlent le caractère arbitraire et minimal de ces chiffres. De plus, le ciblage d’Hiroshima prenait prétexte d’une ville clé de l’industrie d’armement japonaise, ce qui n’était pas le cas, mais les dirigeants américains pouvaient ainsi justifier la thèse d’une capitulation rapide du Japon. Du côté japonais, Hiroshima et Nagasaki allaient faire d’un empire militariste et colonial – réalité très longtemps occultée par le discours officiel – un peuple victime de l’arme nucléaire, ambassadeur d’un monde débarrassé de la menace atomique. Il ne s’agit pas là de nier l’horreur et la souffrance des survivants – les hibakusha – et encore moins leur engagement courageux pour dénoncer les préparatifs d’une guerre nucléaire et pour leur soutien aux victimes des essais nucléaires.

Armes nucléaires
Justice pour les Polynésiens !

Le 2 juillet 2015, le 49ème anniversaire de la première bombe française à Moruroa a été commémoré avec solennité. Au moins 600 personnes avec beaucoup de jeunes étaient présentes. Nous reproduisons ci-dessous un extrait du discours du président de la nouvelle association polynésienne "193" devant le monument à la mémoire des victimes des essais nucléaires à Papeete. Dans un an, ce sera le 50ème anniversaire du 2 juillet 1966 : les Polynésiens veulent en faire un événement marquant en même temps les 30 ans de Tchernobyl et les 5 ans de Fukushima.

Armes nucléaires
Désarmement nucléaire : la balle est dans notre camp

70 ans après l’utilisation de l’arme nucléaire au-dessus des villes de Hiroshima (6 août 1945) et trois jours plus tard de Nagasaki, 45 ans après l’engagement pris de négocier "de bonne foi des négociations sur des mesures efficaces relatives à la cessation de la course aux armements nucléaires à une date rapprochée et au désarmement nucléaire" (article VI du Traité de non-prolifération nucléaire, TNP), l’exigence du désarmement nucléaire est à nouveau au cœur de l’agenda politique international.

Fukushima
Japon : des associations pour former et informer

Janick Magne est allée à la rencontre d’une association qui mène sans aucun soutien un travail de fourmi pour traquer la contamination dans la grande ville de Kôriyama.

En bref
Vite, des infos !
L’électricité nucléaire d’EDF ne trouve plus preneur L’Europe réclamant à la France de mettre en place une libre concurrence dans le marché de l’électricité, la loi NOME (nouvelle organisation du marché de l’électricité) a été votée en 2010. Le texte fait obligation à EDF de vendre pendant 15 ans à ses (...)
Alternatives
Produire son électricité deux fois moins cher qu’EDF !
Le photovoltaïque est le plus performant Le photovoltaïque est le moyen le plus efficace, le plus fiable, le plus propre pour produire massivement de l’électricité partout où le soleil est présent, et avec le moins de surface à utiliser. En effet, un module photovoltaïque courant possède un rendement (...)
Alternatives
Solar Fire, l’entreprenariat solaire accessible aux plus pauvres

Basée en Finlande, l’entreprise sociale Solar Fire Concentration propose des solutions thermiques pour les petites et moyennes industries du sud. En parallèle de son activité, la jeune équipe internationale a développé l’initiative GoSol.org, première plateforme numérique pour un transfert de technologie destinée aux plus pauvres, gratuit et porté par une campagne de financement participatif.

Alternatives
CIMES : être coopérateur en bio et en solaire

Le générateur photovoltaïque de la CIMES (Coopérative d’investissement militant pour l’énergie solaire) a été installé sur le toit du magasin de la coopérative de la Biocoop de Chazelles-sur-Lyon voici plus d’un an. Le contrat de raccordement et la mise en service par ERDF datent précisément du 1er juillet 2014. Nous pouvons donc officiellement fêter le premier anniversaire de la première installation de la CIMES. Le générateur produit une électricité solaire utile pour les frigos du magasin et une information militante tout aussi utile pour les clients. C’est là l’originalité de la CIMES qui revendique la sortie du nucléaire par le développement des énergies renouvelables.

Nous avons lu...
Les retombées J-P Andrevon, Éd. Le passager clandestin, 2014, 108 p., 7 €. À commander sur http://boutique.sortirdunucleaire.org ou en envoyant un chèque de 12 € (port compris) au Réseau "Sortir du nucléaire", 9 rue Dumenge, 69317 Lyon Cedex 04. Jean-Pierre Andrevon est une grande plume de la (...)
Sortir du nucléaire n°71
Sortir du nucléaire n°70