Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Revue de presse

Novembre 2016 / La Dépêche du Midi

« Sortir du Nucléaire » opposé au projet Areva



 

Énergie

Le site Areva de Malvezy, près de Narbonne. Photo L'indépendant. -image : http://www.ladepeche.fr/images/pictos/image-zoom.png

Après l'opposition de l'association Rubresus et d'Eccla, c'est au tour du réseau « Sortir du nucléaire » (SDN 11) de dire tout le mal que ses militants pensent du projet de traitement des effluents nitratés de l'usine Areva de Malvezy, près de Narbonne.

« En terme de radioactivité (calculée en Becquerel), le projet ne concerne que 1 % des déchets présents sur le site », écrivent les militants de SDN, qui entendent « dénoncer les prétentions mensongères » du projet de réduction des effluents liquides de l'usine de transformation du minerai d'uranium.

 

En effet, le projet d'installation d'une unité de traitement de nitrates sur le site de Malvezy est destiné à éliminer « seulement » les effluents les moins radioactifs du site, issus du procédé de transformation de l'uranium..

Les déchets les plus radioactifs, Areva le reconnaît, restent actuellement sans solution sinon leur stockage – extrêmement sécurisé – dans l'Installation Nucléaire de Base (INB) située sur le site même de Malvezy.

C'est ce que rappelle SDN 11 écrivant que « les 440 000 tonnes de déchets solides stockés et représentant 99 % de la radioactivité de notre site (…) ne sont pas concernés par le projet ».

Un projet que SDN 11 qualifie « d'usine à gaz de boues radioactives », et dont l'enquête publique vient de se terminer. Les conclusions sur la construction de cette usine d'un coût de 80 M€ sont attendues le mois prochain..

 

> Voir la source


Thèmes
Luttes et actions