Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Fessenheim peut et doit être fermée maintenant !

Actualités

Ségolène Royal sur Fessenheim : une reculade de plus et une nouvelle démonstration de la soumission du gouvernement à EDF

1er octobre 2014 |




Réaction du Réseau "Sortir du nucléaire" aux propos de Ségolène Royal, qui "ne sait pas" si Fessenheim va fermer...



La promesse de la fermeture de Fessenheim doit être tenue. Faut-il rappeler que cette centrale est vieille, dangereuse, située en contrebas du grand canal d’Alsace et en zone sismique et qu’elle menace toute une région européenne ? Si lourds soient-ils, les travaux qui y ont été effectués ne sauraient servir de prétexte à une prolongation : en effet, ils n’étaient destinés qu’à gagner du temps en cas d’accident et pas à se prémunir contre le risque, qui persiste. Ils n’ont en tout cas pas permis d’empêcher la multiplication inquiétante des arrêts, pannes et incidents.

Repousser la fermeture en invoquant l’argument du coût, comme le propose le rapport de M. Mariton, est absurde. Outre que les coûts économiques et sociaux sont largement exagérés, il faudra dans tous les cas faire face aux coûts du démantèlement un jour ou l’autre : repousser l’arrêt n’y changera rien. Et que représentent les coûts de l’arrêt face à ceux d’un accident qui obligerait à évacuer la région ?

C’est maintenant que Fessenheim doit être arrêtée, pas en 2016 ni à l’entrée en fonctionnement de l’EPR. Par ailleurs, Fessenheim ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt de la vingtaine de réacteurs nucléaires qui ont dépassé les trente ans de fonctionnement. Il ne s’agit pas d’échanger la fermeture de Fessenheim contre celle de deux autres réacteurs, mais bien d’arrêter Fessenheim ET l’ensemble des centrales qui ont dépassé leur durée de fonctionnement initialement prévue !

La "loi de transition énergétique pour la croissance verte" qui doit être discutée dans les prochains jours ne proposant aucune mesure permettant l’arrêt définitif des centrales une fois cette durée de fonctionnement passée, le Réseau "Sortir du nucléaire" vient d’ailleurs d’envoyer une fausse publicité pour un « kit rafistolage pour vieux réacteurs » à l’ensemble des députés et sénateurs.

En savoir plus sur notre campagne "Nucléaire : STOP au rafistolage !" : http://www.sortirdunucleaire.org/stop-rafistolage

La promesse de la fermeture de Fessenheim doit être tenue. Faut-il rappeler que cette centrale est vieille, dangereuse, située en contrebas du grand canal d’Alsace et en zone sismique et qu’elle menace toute une région européenne ? Si lourds soient-ils, les travaux qui y ont été effectués ne sauraient servir de prétexte à une prolongation : en effet, ils n’étaient destinés qu’à gagner du temps en cas d’accident et pas à se prémunir contre le risque, qui persiste. Ils n’ont en tout cas pas permis d’empêcher la multiplication inquiétante des arrêts, pannes et incidents.

Repousser la fermeture en invoquant l’argument du coût, comme le propose le rapport de M. Mariton, est absurde. Outre que les coûts économiques et sociaux sont largement exagérés, il faudra dans tous les cas faire face aux coûts du démantèlement un jour ou l’autre : repousser l’arrêt n’y changera rien. Et que représentent les coûts de l’arrêt face à ceux d’un accident qui obligerait à évacuer la région ?

C’est maintenant que Fessenheim doit être arrêtée, pas en 2016 ni à l’entrée en fonctionnement de l’EPR. Par ailleurs, Fessenheim ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt de la vingtaine de réacteurs nucléaires qui ont dépassé les trente ans de fonctionnement. Il ne s’agit pas d’échanger la fermeture de Fessenheim contre celle de deux autres réacteurs, mais bien d’arrêter Fessenheim ET l’ensemble des centrales qui ont dépassé leur durée de fonctionnement initialement prévue !

La "loi de transition énergétique pour la croissance verte" qui doit être discutée dans les prochains jours ne proposant aucune mesure permettant l’arrêt définitif des centrales une fois cette durée de fonctionnement passée, le Réseau "Sortir du nucléaire" vient d’ailleurs d’envoyer une fausse publicité pour un « kit rafistolage pour vieux réacteurs » à l’ensemble des députés et sénateurs.

En savoir plus sur notre campagne "Nucléaire : STOP au rafistolage !" : http://www.sortirdunucleaire.org/stop-rafistolage



MENU
Actualités



Thèmes
Fessenheim