Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout


Trier par :

En dehors de catastrophes telles que celles de Tchernobyl et de Fukushima, les médias ne relaient pas, ou peu, les incidents et accidents qui surviennent régulièrement au sein des installations nucléaires dans le monde.

Cette page a pour but de pointer du doigt le risque nucléaire à travers les différents continents en vous présentant une liste la plus exhaustive possible des évènements nucléaires dans le monde entier.

 Pour nous aider à alimenter cette page, participez à la surveillance citoyenne des installations nucléaires.

La carte ci-dessus indique la répartition des incidents/accidents nucléaires dans le Monde. Les chiffres indiquent le nombre d’incidents/accidents recensés dans une zone considérée. Cliquez sur ces chiffres pour voir le détail de ces incidents/accidents.

Ci-dessous, les incidents et accidents sont classés par date et une pastille de couleur indique leur niveau de gravité selon notre propre classement : noir (catastrophe), rouge (grave), orange (moyen), jaune (bas).

En dehors de catastrophes telles que celles de Tchernobyl et de Fukushima, les médias ne relaient pas, ou peu, les incidents et accidents qui surviennent régulièrement au sein des installations nucléaires dans le monde.

Cette page a pour but de pointer du doigt le risque nucléaire à travers les différents continents en vous présentant une liste la plus exhaustive possible des évènements nucléaires dans le monde entier.

 Pour nous aider à alimenter cette page, participez à la surveillance citoyenne des installations nucléaires.

La carte ci-dessus indique la répartition des incidents/accidents nucléaires dans le Monde. Les chiffres indiquent le nombre d’incidents/accidents recensés dans une zone considérée. Cliquez sur ces chiffres pour voir le détail de ces incidents/accidents.

Ci-dessous, les incidents et accidents sont classés par date et une pastille de couleur indique leur niveau de gravité selon notre propre classement : noir (catastrophe), rouge (grave), orange (moyen), jaune (bas).


1212 incidents/accidents

Trier par date d'ajoutTrier par date d'accident

7 septembre 2016
Etats-Unis : Palo Verde : arrêt manuel du réacteur suite au blocage en position ouverte d’une vanne principale d’injection du pressuriseur
Le réacteur était à 100 % de puissance quand un transfert de source électrique a été effectué en prévision de l’entretien d’un panneau de distribution. Cette réparation tentée à "la volée" à pleine puissance et le transfert de source électrique ayant échoué, le panneau est resté alimenté par son alimentation (...)
6 septembre 2016
Etats-Unis : Pilgrim : arrêt manuel d’urgence du réacteur suite à l’atteinte d’un niveau d’eau de refroidissement trop important
Cette hauteur trop élevée a été atteinte suite à l’oscillation du système de contrôle du niveau d’eau de refroidissement. En salle de commande, le temps que dure ce type d’oscillation a du être très difficile à vivre. L’arrêt d’urgence se serait effectué correctement. Le dysfonctionnement d’une vanne serait (...)
4 septembre 2016
Etats-Unis : Grand Gulf : arrêt du réacteur suite à la perte d’une pompe de refroidissement basse pression
Devant l’impossibilité de restaurer le fonctionnement de cette pompe sous 7 jours, le réacteur a été mis à l’arrêt 4 jours après la découverte du problème. Les dégradations ayant règlementairement imposé l’arrêt du réacteur concernent : la perte d’injection de liquide de refroidissement basse pression, la (...)
3 septembre 2016
Etats -Unis : Salem : fuite non identifiée de liquide primaire à un taux de 295 litres par heure sur le réacteur n°1
Les spécifications techniques imposent de diminuer la fuite à un taux inférieur à 228 l/h sous 4 h ou bien de mettre le réacteur en arrêt froid sous 30 h. L’isolement de la pompe a permis de rabaisser le taux de fuite à 102 l/h. Le problème a été déclaré suite à un état de sûreté du réacteur fortement (...)
2 septembre 2016
Etas-Unis : Wolf Creek : arrêt du réacteur suite à la détection d’une fuite de liquide de refroidissement du réacteur
Le réacteur était à 100 % de sa puissance quand la fuite a été détectée à un niveau supérieur à 227 litres par heure. Selon les prescriptions réglementaires, ce niveau impose la mise à l’arrêt du réacteur. La fuite a atteint un niveau maximum de 308 l/h. Un réalignement des circuits a permis de réduire la (...)
31 août 2016
Etats-Unis : Wolf Creek : taux de fuite imposant la mise à l’arrêt du réacteur
Alors que le réacteur était à pleine puissance, la fuite non localisée sur le circuit de refroidissement du réacteur, située dans la zone confinée a dépassé le taux de 227 litres par heure avec un maximum à 308 l/h. Le réacteur a donc été mis à l’arrêt. Des modifications de lignages ont permis de faire (...)
23 août 2016
Etats-Unis : Watts Bar : arrêt d’urgence manuel du réacteur n°2 suite à la perte de l’eau de refroidissement principal
L’activation du système de refroidissement de secours a fonctionné correctement. Tous les autres systèmes de sécurité se seraient correctement enclenchés. La cause de la perte du refroidissement principal est en cours de recherche. Type : PWR - Puissance : 3 459 MWth - Première divergence : 01 1996 (...)
21 août 2016
Etats-Unis : Saint-Lucie : urgence déclarée suite à la perte des alimentations électriques extérieures du réacteur n°1
Avec le réacteur à 35 % de sa puissance, la perte d’alimentation a engendré l’arrêt du réacteur. Les deux groupes diesels de secours on démarrés et alimenté leurs bus électrique. Pendant l’arrêt tous les systèmes de sécurité ont fonctionné correctement. Les soupapes de sécurité se sont ouvertes. Le réacteur (...)
11 août 2016
Etats-Unis : Millstone : arrêt d’urgence du réacteur suite à la perte de deux pompes de circulation d’eau
Les opérateurs ont arrêté d’urgence et manuellement le réacteur suite à la perte de deux des 4 pompes de circulation. Cette perte a engendré un vide dans le condenseur. La cause de la perte des pompes est inconnue mais les premières indications montrent qu’un coup de foudre aurait engendré des (...)
3 août 2016
France : Cruas : Indisponibilité simultanée de deux chaînes de mesure de puissance durant 15 heures sur le réacteur n°4
Le système d’évaluation de la puissance du réacteur s’appuie sur la mesure du flux de neutrons à l’intérieur du cœur. Deux des quatre chaînes ont été indisponibles simultanément durant 15 heures suite à une erreur de paramétrage sur une chaîne et un chargement de données en cours sur une autre. Ce nouveau (...)



Thèmes
Incidents / Accidents