Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Vidéos

Les conditions de travail dans une mine d’extraction d’uranium

9 janvier 2017 | 163 vues






Le Niger éclaire au moins une ampoule française sur cinq, grâce à l’uranium extrait de son sous-sol. La compagnie française Areva exploite l’uranium nigérien à partir de deux mines situées dans la région d’Arlit.

La société est en train de renégocier la licence d’exploitation accordée par le gouvernement nigérien. Après deux ans de négociations infructueuses avec Niamey, la licence précédente a en effet expiré au mois de décembre.

Le gouvernement cherche à augmenter les redevances qu’il perçoit sur ​​les revenus de l’exploitation de l’uranium. Areva affirme que les demandes de la partie nigérienne risquent d’affecter son chiffre d’affaires.

Pendant ce temps, comme le montre ce reportage d’Himadou Amadou, des ex-employés d’Areva se plaignent de diverses maladies qu’ils impotent aux activités d’extraction d’uranium.

Le Niger éclaire au moins une ampoule française sur cinq, grâce à l’uranium extrait de son sous-sol. La compagnie française Areva exploite l’uranium nigérien à partir de deux mines situées dans la région d’Arlit.

La société est en train de renégocier la licence d’exploitation accordée par le gouvernement nigérien. Après deux ans de négociations infructueuses avec Niamey, la licence précédente a en effet expiré au mois de décembre.

Le gouvernement cherche à augmenter les redevances qu’il perçoit sur ​​les revenus de l’exploitation de l’uranium. Areva affirme que les demandes de la partie nigérienne risquent d’affecter son chiffre d’affaires.

Pendant ce temps, comme le montre ce reportage d’Himadou Amadou, des ex-employés d’Areva se plaignent de diverses maladies qu’ils impotent aux activités d’extraction d’uranium.




Thèmes
Nucléaire et santé Uranium et mines