Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Juriblog
Le blog des actions en justice du Réseau "Sortir du nucléaire"

Important rejet radioactif à la centrale nucléaire de Golfech


En cours / Installation : Golfech


Le 19 octobre 2016, un rejet radioactif dépassant les seuils autorisés a eu lieu à la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne). 9 associations ont déposé plainte contre EDF.

La centrale nucléaire de Golfech ©ladepeche.fr



Un important rejet dans l’environnement

Le 19 octobre 2016, à 18h55, EDF a mis en service une installation censée traiter les rejets radioactifs issus du circuit primaire du réacteur n° 1. Un dysfonctionnement s’est apparemment produit, puisqu’à 19h58, l’alarme indiquant le dépassement du seuil règlementaire de radioactivité à la cheminée de rejet s’est déclenchée. L’installation de traitement a alors été arrêtée et le rejet stoppé, mais 136 milliards de Becquerels avaient déjà été rejetés dans l’environnement.

Au vu de l’importance de ce rejet, rien ne permet à EDF d’affirmer que celui-ci n’a eu « aucun impact sur l’environnement ». Un dépassement n’est pas à prendre à la légère : les seuils de rejets, taillés « sur mesure » selon les propositions de l’exploitant, sont fixés en fonction d’un optimum économique et technique, et non de normes sanitaires.

Enfin, alors qu’un tel rejet est anormal, EDF a attendu deux jours pour prévenir l’Autorité de sûreté nucléaire et la Commission Locale d’Information… et presque une semaine pour alerter les médias ! Voilà un bel exemple de la « transparence » vantée par la centrale !

Les associations déposent plainte

Pour que ce rejet radioactif ne reste pas impuni et pour qu’une enquête soit ouverte, les associations Réseau "Sortir du nucléaire, FNE, FNE 82, FNE Midi-Pyrénées, Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées, SEPANLOG, SDN 82, Stop Golfech, AFMT ont porté plainte contre EDF le 28 novembre 2016.

Cette plainte ayant fait l’objet d’un classement sans suite de la part du Parquet de Montauban le 7 juin 2017, nous envisageons les suites à donner à cette affaire.

 

Téléchargez notre plainte
PDF - 583.2 ko
Rejet Golfech - Plainte 28/11/16

Un important rejet dans l’environnement

Le 19 octobre 2016, à 18h55, EDF a mis en service une installation censée traiter les rejets radioactifs issus du circuit primaire du réacteur n° 1. Un dysfonctionnement s’est apparemment produit, puisqu’à 19h58, l’alarme indiquant le dépassement du seuil règlementaire de radioactivité à la cheminée de rejet s’est déclenchée. L’installation de traitement a alors été arrêtée et le rejet stoppé, mais 136 milliards de Becquerels avaient déjà été rejetés dans l’environnement.

Au vu de l’importance de ce rejet, rien ne permet à EDF d’affirmer que celui-ci n’a eu « aucun impact sur l’environnement ». Un dépassement n’est pas à prendre à la légère : les seuils de rejets, taillés « sur mesure » selon les propositions de l’exploitant, sont fixés en fonction d’un optimum économique et technique, et non de normes sanitaires.

Enfin, alors qu’un tel rejet est anormal, EDF a attendu deux jours pour prévenir l’Autorité de sûreté nucléaire et la Commission Locale d’Information… et presque une semaine pour alerter les médias ! Voilà un bel exemple de la « transparence » vantée par la centrale !

Les associations déposent plainte

Pour que ce rejet radioactif ne reste pas impuni et pour qu’une enquête soit ouverte, les associations Réseau "Sortir du nucléaire, FNE, FNE 82, FNE Midi-Pyrénées, Les Amis de la Terre Midi-Pyrénées, SEPANLOG, SDN 82, Stop Golfech, AFMT ont porté plainte contre EDF le 28 novembre 2016.

Cette plainte ayant fait l’objet d’un classement sans suite de la part du Parquet de Montauban le 7 juin 2017, nous envisageons les suites à donner à cette affaire.

 

Téléchargez notre plainte
PDF - 583.2 ko
Rejet Golfech - Plainte 28/11/16




Thèmes
Risques et accidents Incidents / Accidents Golfech