Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

La phrase qui tue le nucléaire

Général Charles Ailleret (un des pères de la bombe atomique française)




"J’ai toujours veillé à ce que le nucléaire civil et le nucléaire militaire aillent de pair... Ce serait la mort du deuxième si le premier disparaissait".



Cité dans "Crépuscule des atomes", Louis Puiseux, Hachette, 1988, p. 186.

Le général Charles Ailleret (1907-1968) fait partie du cercle fermé qui, au sein du CEA, mènera la recherche pour concevoir une arme nucléaire : il est, en 1958, commandant interarmées des armes spéciales et dirige les opérations conduisant, le 13 février 1960, à l’explosion de la première bombe A française à Reggane, au Sahara. (source : Wikipédia)

Cité dans "Crépuscule des atomes", Louis Puiseux, Hachette, 1988, p. 186.

Le général Charles Ailleret (1907-1968) fait partie du cercle fermé qui, au sein du CEA, mènera la recherche pour concevoir une arme nucléaire : il est, en 1958, commandant interarmées des armes spéciales et dirige les opérations conduisant, le 13 février 1960, à l’explosion de la première bombe A française à Reggane, au Sahara. (source : Wikipédia)