Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Bugey : L’alimentation en eau de 3 générateurs de vapeur coupée par erreur




27 octobre 2017


L’exploitant de la centrale nucléaire du Bugey vient de déclarer un évènement significatif pour la sûreté remontant à plusieurs mois : l’équipe d’exploitation a coupé par erreur l’alimentation de secours en eau des 3 générateurs de vapeur du réacteur 4. Ce circuit d’alimentation dit "de secours" est utilisé lorsque le circuit principal rencontre un problème et n’est plus disponible, mais aussi lors des arrêts et redémarrages de réacteur. EDF a dérogé aux règles générales d’exploitation car ce circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur doit être en permanence disponible. Il a fallu procéder à une remise à zéro de l’automatisme de protection du réacteur afin d’en rétablir la disponibilité.


Ce que dit EDF :

Le 26/10/2017

Indisponibilité temporaire de l’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur

Sur une centrale nucléaire, les circuits contribuant à la sûreté des installations sont redondants et régulièrement éprouvés par des essais de bon fonctionnement.

Le 4 août 2017, les équipes de la centrale procèdent à des essais de bon fonctionnement sur l’unité de production n° 4 de la centrale du Bugey. A cette occasion, un membre de l’équipe d’exploitation se trompe d’interrupteur et active un automatisme qui provoque la fermeture de l’alimentation de secours en eau des 3 générateurs de vapeur [1]. Cette manœuvre inadéquate est immédiatement détectée par les équipes.

Après analyse de la situation, elles remettent l’interrupteur en position conforme et procèdent à une « remise à zéro » de l’automatisme. Cette manœuvre permet de remettre en conformité l’installation. L’alimentation de secours des générateurs de vapeur est de nouveau disponible.

Pendant cet événement, les générateurs étaient alimentés en eau par le circuit normal.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs. La première analyse de l’événement n’avait pas conduit à la déclaration d’un événement significatif sûreté. Suite à une seconde analyse réalisée avec l’appui des experts nationaux d’EDF le 16 octobre 2017, la direction de la centrale du Bugey a décidé de déclarer cet événement le 24 octobre à l’Autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l’échelle INES, qui en compte 7.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-du-bugey/actualites/indisponibilite-temporaire-de-l-alimentation-de-secours-en-eau-des-generateurs-de-vapeur


Ce que dit l’ASN :

Le 02/11/2017

Non-respect des règles générales d’exploitation à la suite de l’indisponibilité de l’alimentation de secours des trois générateurs de vapeur

Le 24 octobre 2017, la centrale nucléaire du Bugey a déclaré un événement significatif pour la sûreté relatif à l’isolement inopportun de l’alimentation de secours des générateurs de vapeur du réacteur 4.

Le système d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur fournit l’eau nécessaire à l’évacuation de la puissance du réacteur en cas de défaillance partielle ou totale du système d’alimentation normale. Il est également utilisé lors des périodes de démarrage et d’arrêt du réacteur.

Le 4 août 2017, les équipes d’EDF procédaient à un essai périodique de bon fonctionnement sur le système de protection du réacteur 4. Au cours de cet essai périodique, un opérateur a actionné par erreur un commutateur présent en salle de commande, ce qui a provoqué l’isolement du circuit d’alimentation de secours des générateurs du réacteur.

Cette action a induit une alarme en salle de commande et les équipes d’EDF ont rapidement remis le commutateur dans la position adéquate. Mais cette action n’était pas suffisante pour rétablir la disponibilité du circuit d’alimentation de secours des générateurs du réacteur. L’apparition d’une nouvelle alarme, environ une heure plus tard, a conduit EDF à procéder à une remise à zéro de l’automatisme de protection du réacteur : la disponibilité complète du circuit d’alimentation de secours des générateurs du réacteur a alors été retrouvée.

Les règles générales d’exploitation (RGE) imposent cependant que le circuit d’alimentation de secours des générateurs du réacteur soit en permanence disponible dans le domaine d’exploitation dans lequel se trouvait le réacteur.

EDF n’avait initialement pas diagnostiqué cet écart comme redevable de la déclaration d’un événement significatif pour la sûreté. Après une nouvelle analyse menée le16 octobre 2017, EDF a décidé de déclarer l’écart du 4 août 2017 en tant qu’événement significatif pour la sûreté, ce qui a été fait le 24 octobre 2017.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ou l’environnement.

Eu égard au non-respect des règles générales d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires).

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-RGE-a-la-suite-de-l-indisponibilite-de-l-alimentation-de-secours-des-trois-GV


[1Le circuit d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur (appelé « ASG ») est utilisé en cas d’indisponibilité du circuit d’alimentation normale en eau (les réacteurs de 900 MW sont équipés de 3 générateurs de vapeur). Il est également utilisé lors des phases de mise à l’arrêt et de démarrage du réacteur.