Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Fessenheim peut et doit être fermée maintenant !

Actualités

Fessenheim : Lettre ouverte à François Hollande pour lui demander de respecter sa promesse

7 décembre 2016 |




Lettre d’associations alsacienne à François Hollande pour lui demander de respecter sa promesse de fermeture de la centrale de Fessenheim.



Strasbourg, le 6 décembre 2016

à M. François HOLLANDE
Président de la République
Palais de l’Elysée
55 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Objet : Il reste peu de temps, Monsieur le Président

Monsieur le Président,

Lors de la campagne électorale de 2012, vous avez annoncé dans votre proposition n° 41 " ... Je fermerai la centrale de Fessenheim ...". Président de la République, vous avez souvent réitéré cette promesse, que ce soit par votre voix, par celles de vos ministres de l’environnement successifs, ou lors de rencontres avec des membres de votre cabinet.

Plus récemment, vous avez décidé de lier la fermeture de la centrale de Fessenheim au démarrage de l’EPR, contredisant en cela la lettre, sinon l’esprit de la loi sur la Transition Énergétique. Mais néanmoins, vous avez affirmé à plusieurs reprises vouloir prendre un "acte fort" qui rendrait "irréversible" la mise à l’arrêt définitif de cette trop ancienne centrale nucléaire. Cet "acte fort", vous l’avez promis pour la fin juin, puis pour la fin de cette année 2016.

Il vous reste peu de temps,Monsieur le Président, pour réaliser– même très imparfaitement- la promesse que vous aviez faite à la nation en 2012. Aujourd’hui, vous ne pouvez ignorer que le réacteur n°2 de la centrale de Fessenheim est à l’arrêt depuis six mois, en raison d’une malfaçon sur l’un des générateurs de vapeur pouvant gravement compromettre la sûreté de la centrale. Et aujourd’hui, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) "réserve son avis" pour ce qui concerne les générateurs de vapeur de la tranche n° 1 de Fessenheim, qui devra subir des investigations complémentaires lors d’un prochain arrêt imposé par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) le 10 décembre.

Monsieur le Président, alors que la confiance est rompue avec l’industrie nucléaire de notre pays, alors que la sécurité des populations en Alsace, mais aussi en Allemagne et en Suisse voisines ne peut plus être garantie, il n’est plus temps de tergiverser. Monsieur le Président, nous attendons de votre part que vous terminiez le mandat qui vous a été donné par la réalisation d’au moins l’une de vos promesses : Monsieur le Président, il vous faut aujourd’hui mettre à l’arrêt définitif la centrale nucléaire de Fessenheim. Vous en avez le pouvoir. Nous souhaitons que vous en ayez également la volonté.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en nos sentiments respectueux.

 Jean-Jacques RETTIG - Président du Comité pour la Sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin (CSFR)

 Rémi VERDET - Président de l’association Stop Transports Halte au Nucléaire

 Aline BAUMANN - Présidente de l’association Stop Fessenheim

 Lucien JENNY - Collectif Les Citoyens Vigilants des environs de Fessenheim

 Jean-Paul LACÔTE - Membre du C.A. de la Fédération Fédération Alsace Nature – Membre de la CLIS de Fessenheim – Vice président de l’ANCCLI

Au nom des associations réunies :

 Jean-Marie BROM - Porte-parole de Stop Transports-Halte au Nucléaire 16 rue du Dr Schweitzer 67450 MUNDOLSHEIM Tél.0388310396 /0608987940

jean-marie.brom@wanadoo.fr

PDF - 73 ko
Télécharger la lettre en pdf
Strasbourg, le 6 décembre 2016

à M. François HOLLANDE
Président de la République
Palais de l’Elysée
55 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008 Paris

Objet : Il reste peu de temps, Monsieur le Président

Monsieur le Président,

Lors de la campagne électorale de 2012, vous avez annoncé dans votre proposition n° 41 " ... Je fermerai la centrale de Fessenheim ...". Président de la République, vous avez souvent réitéré cette promesse, que ce soit par votre voix, par celles de vos ministres de l’environnement successifs, ou lors de rencontres avec des membres de votre cabinet.

Plus récemment, vous avez décidé de lier la fermeture de la centrale de Fessenheim au démarrage de l’EPR, contredisant en cela la lettre, sinon l’esprit de la loi sur la Transition Énergétique. Mais néanmoins, vous avez affirmé à plusieurs reprises vouloir prendre un "acte fort" qui rendrait "irréversible" la mise à l’arrêt définitif de cette trop ancienne centrale nucléaire. Cet "acte fort", vous l’avez promis pour la fin juin, puis pour la fin de cette année 2016.

Il vous reste peu de temps,Monsieur le Président, pour réaliser– même très imparfaitement- la promesse que vous aviez faite à la nation en 2012. Aujourd’hui, vous ne pouvez ignorer que le réacteur n°2 de la centrale de Fessenheim est à l’arrêt depuis six mois, en raison d’une malfaçon sur l’un des générateurs de vapeur pouvant gravement compromettre la sûreté de la centrale. Et aujourd’hui, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) "réserve son avis" pour ce qui concerne les générateurs de vapeur de la tranche n° 1 de Fessenheim, qui devra subir des investigations complémentaires lors d’un prochain arrêt imposé par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) le 10 décembre.

Monsieur le Président, alors que la confiance est rompue avec l’industrie nucléaire de notre pays, alors que la sécurité des populations en Alsace, mais aussi en Allemagne et en Suisse voisines ne peut plus être garantie, il n’est plus temps de tergiverser. Monsieur le Président, nous attendons de votre part que vous terminiez le mandat qui vous a été donné par la réalisation d’au moins l’une de vos promesses : Monsieur le Président, il vous faut aujourd’hui mettre à l’arrêt définitif la centrale nucléaire de Fessenheim. Vous en avez le pouvoir. Nous souhaitons que vous en ayez également la volonté.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en nos sentiments respectueux.

 Jean-Jacques RETTIG - Président du Comité pour la Sauvegarde de Fessenheim et de la plaine du Rhin (CSFR)

 Rémi VERDET - Président de l’association Stop Transports Halte au Nucléaire

 Aline BAUMANN - Présidente de l’association Stop Fessenheim

 Lucien JENNY - Collectif Les Citoyens Vigilants des environs de Fessenheim

 Jean-Paul LACÔTE - Membre du C.A. de la Fédération Fédération Alsace Nature – Membre de la CLIS de Fessenheim – Vice président de l’ANCCLI

Au nom des associations réunies :

 Jean-Marie BROM - Porte-parole de Stop Transports-Halte au Nucléaire 16 rue du Dr Schweitzer 67450 MUNDOLSHEIM Tél.0388310396 /0608987940

jean-marie.brom@wanadoo.fr

PDF - 73 ko
Télécharger la lettre en pdf


MENU
Actualités

Thèmes
Fessenheim