Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Falsifications à l’usine Areva du Creusot

L’usine du Creusot fabrique des centaines de composants qui équipent les centrales nucléaires françaises. Elle est notamment le lieu de forge de la cuve de l’EPR de Flamanville - dont les anomalies sont de notoriété publique.

À la suite d’un audit de l’ASN lancé en 2015 - Areva a avoué que plus de 400 pièces produites depuis les années 60 par l’usine comporteraient des "irrégularités" - 66 de ces pièces sont actuellement utilisées par des réacteurs français en fonctionnement.

Article Reporterre
Au cœur de la crise nucléaire, des dizaines de fraudes et d’irrégularités dans une usine Areva

Un audit réalisé au Creusot Forge, l’usine du groupe Areva où sont forgés les gros composants des centrales nucléaires, a révélé l’existence d’irrégularités dans 430 dossiers « barrés ». Certaines s’apparentent à des falsifications. Deux réacteurs sont toujours à l’arrêt depuis ces découvertes et 6.000 dossiers d’archive sont encore en cours d’examen.

Article Reporterre
Des coupures de courant se préparent en cas d’hiver rigoureux

Ce lundi 5 décembre, une dizaine de réacteurs nucléaires sont à l’arrêt et une partie d’entre eux ne devraient pas redémarrer de tout l’hiver. Cette situation n’a jamais été observée. Alors que le froid s’installe en France, les opérateurs se préparent à des coupures de courant.

Exclusif : Publication du rapport sur les pratiques inacceptables d’Areva à l’usine du Creusot
Après des mois de bataille juridique, nous avons enfin obtenu la communication de l’intégralité du rapport de l’audit effectué par la société Apave Lloyd’s Register sur la gestion de la qualité au sein de l’usine Areva Creusot Forge entre 2010 et 2015. Un rapport d’audit qui fait froid dans le dos... (...)
Communiqué de presse du 26/09/2016
Falsifications à l’usine Areva du Creusot : le Réseau “Sortir du nucléaire“ demande l’arrêt des réacteurs concernés

Le 23 septembre, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a rendu publique une liste de 87 irrégularités affectant certaines pièces issues de l’usine Creusot Forge, où avait été dévoilé en mai dernier un scandale de falsification à grande échelle de dossiers de fabrications de pièces utilisées dans les réacteurs nucléaires. Celles-ci concernent des pièces équipant l’EPR de Flamanville ainsi que 24 réacteurs en fonctionnement.

L’acier français tricard chez Areva

La filière nucléaire refuse depuis deux ans toutes les pièces en acier forgées en France. Pour la rénovation des réacteurs ou pour l’EPR, EDF se tourne vers les japonais.

Rapport d’audit du Creusot : Areva masque la quasi-totalité des informations
Suite à la communication d’un rapport d’audit grisé en quasi-totalité par Areva, le Réseau « Sortir du Nucléaire » et Greenpeace ont saisi la Commission d’Accès aux Documents Administratifs le 22 septembre 2016. En 2015, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait mis en évidence des "anomalies" sur la (...)
Scandale des anomalies : les associations portent plainte contre EDF et AREVA sur le cas Fessenheim
Greenpeace France, le Réseau « Sortir du nucléaire », Stop Transports-Halte au nucléaire, Stop Fessenheim, CSFR, Alsace Nature et France Nature Environnement ont déposé le 14 octobre 2016 une plainte contre AREVA NP et EDF suite à la détection d’une anomalie sur le réacteur 2 de Fessenheim. Les (...)
Article Reporterre
Sept réacteurs nucléaires autorisés à redémarrer, malgré un défaut dans leur acier

L’acier des composants de dix-huit réacteurs du parc nucléaire français présente une concentration anormalement élevée de carbone. Cela pourrait conduire à un accident. Sept réacteurs sont à l’arrêt pour évaluation, mais pourraient redémarrer rapidement, selon une décision de l’ASN du lundi 5 décembre.

Falsifications à l’usine Areva du Creusot : les enjeux d’un scandale à grande échelle
À l’usine Areva du Creusot, des falsifications perduraient depuis des décennies !
En 2015, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait mis en évidence des "anomalies" sur la cuve de l’EPR de Flamanville. Soupçonnant que ces défauts ne soient pas des cas isolés, l’ASN avait demandé en avril 2015 à Areva de lancer un audit sur son usine du Creusot, où avait été fabriqué ce couvercle de (...)

L’usine du Creusot fabrique des centaines de composants qui équipent les centrales nucléaires françaises. Elle est notamment le lieu de forge de la cuve de l’EPR de Flamanville - dont les anomalies sont de notoriété publique.

À la suite d’un audit de l’ASN lancé en 2015 - Areva a avoué que plus de 400 pièces produites depuis les années 60 par l’usine comporteraient des "irrégularités" - 66 de ces pièces sont actuellement utilisées par des réacteurs français en fonctionnement.


Thèmes
Anomalies