Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Revue de presse

Février 2018 / France Bleu

] Cher : "La piscine de déchets de Belleville pourrait accueillir l’équivalent de 90 c¦urs de réacteurs nucléaires"



Isabelle Gaudin et Jonathan Landais 
 

Le magazine en ligne Reporterre.net, dont Hervé Kempf en est le rédacteur en chef, révèle ce mardi que Belleville-sur-Loire pourrait accueillir une piscine de déchets radioactifs © Maxppp - Stéphanie Para / © Reporterre.net, le site d'Hervé Kempf


EDF envisagerait de créer sur le site de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire dans le Cher, l'un des plus importants sites de stockage de déchets radioactifs de France. C'est le site Reporterre.net qui révèle l'information, son rédacteur en chef était l'invité de France Bleu Berry ce mardi.
 
Belleville-sur-Loire, Franc

L'information révélée ce mardi par le quotidien en ligne Reporterre.net <https://reporterre.net/> fait l'effet d'une bombe dans le Berry : la centrale de Belleville-sur-Loire aurait été choisie pour accueillir une piscine de stockage de déchets nucléaires. Hervé Kempf, le rédacteur en chef de Reporterre.net a accordé à francebleu.fr un entretien pour parler plus en détails de ce projet d'EDF.

Hervé Kempf, que révélez vous dans votre article qui parait ce mardi ?

HK - EDF prévoit de construire d'ici quelques années un énorme bâtiment sous forme de piscine, une piscine d'entreposage de combustibles irradiés d'une nature qu'on appelle le Mox, qui contient du plutonium. Ce bâtiment, situé à Belleville-sur-Loire dans le Cher, sera un stockage de ces déchets nucléaires.

Une piscine de déchets nucléaires, ça existe déjà en France ?

Oui, il y en a une très grande à la Hague dans la Manche qui commence à être saturée, sinon il y a aussi de plus petites piscines à côté de chaque réacteur nucléaire en France. Celle de Belleville serait de la taille de celle de la Hague.

C'est une piscine qui pourra accueillir quelle quantité de déchets ?

On estime entre 6.000 et 8000 tonnes la quantité de déchets de combustibles usés, soit l'équivalent de près de 90 cœurs de réacteurs nucléaires.

EDF ne confirme ni le projet ni le lieu d'implantation, qu'est-ce-qui vous fait dire que la centrale de Belleville sera la plus appropriée pour accueillir cette piscine de déchets nucléaires ?

EDF n'a ni infirmé ni confirmé, ils ne contredisent pas notre information. Nous avons plusieurs sources extrêmement fiables qui nous ont informés de ce choix qui pour l'instant est dans les tuyaux et qui est soigneusement caché par EDF et par l'autorité de sûreté nucléaire.

"Soigneusement caché", pour l'instant ça se fait dans la plus grande opacité, voire dans le secret ?

Oui, on a interrogé un grand nombre d'élus de la région, le député, le sénateur, les maires, la commission locale d'information, personne n'est au courant de ce projet, ce qui nous parait étrange, parce que ce serait quelque chose de très important avec des conséquences pour la région et il faut que les personnes sur place soient informées et réfléchissent à ce projet.

En quoi ce projet est inquiétant ?

En soit, on ne sait pas s'il est inquiétant, il faut qu'EDF mette les pièces techniques sur la table. Après on sait que ces concentrations de combustibles usés sont en soit extrêmement dangereuses. Elles sont dangereuses par leur radioactivité qui peut durer plusieurs milliers d'années, elles sont problématiques aussi par la chaleur énorme qu'elles dégagent. Il faut que ce soit une installation particulièrement bien protégée. L'autre problème, c'est qu'on a en France un énorme problème de stockage de déchets nucléaires. La Hague commence à être saturée, on accumule aussi du combustible usé Mox, on accumule un stock de plutonium, donc on a un très grand nombre de déchets dont on ne sait pas quoi faire et pour lesquels il n'y a pas vraiment de discussion, de vrai débat, et c'est ça le problème principal.

Pourquoi EDF aurait choisi Belleville selon vous ?

Belleville est assez centrale en France. Le deuxième point, c'est qu'elle a une réserve foncière assez importante puisqu'elle était prévue pour quatre réacteurs et que finalement il n'y en a que deux qui ont été construits. Et le troisième élément qui pèse dans la balance, c'est qu'il y a une ligne de chemin de fer qui arrive dans la centrale de Belleville, ce qui permet d'avoir des acheminements par trains, qui sont moins vulnérables que des acheminements par camions par la route.

Vous laissez entendre dans votre article qu'il y aura de nouvelles révélations ?

Non, ça ne va pas être de nouvelles révélations, mais une explication du problème des déchets nucléaires en France qui finalement est très mal compris. De la même manière qu'EDF avance discrètement sur ce projet, au lieu d'informer les gens, de poser les choses sur la table. On a vraiment l'impression qu'on n'arrive pas à bien expliquer, les autorités, les industriels du nucléaire, n'expliquent pas bien où en est le problème des déchets. Il faut vraiment réfléchir ensemble quelles sont les alternatives, qu'est ce qu'il faut arrêter, plutôt que de prétendre comme le font les autorités et EDF qu'il n'y a qu'une seule solution, on enfouit à Bure dans la Meuse et il n'y aura pas de problème. Je crois que l'enjeu c'est vraiment de discuter démocratiquement sans cacher les choses.



à lire Selon Reporterre, Belleville-sur-Loire pourrait accueillir une piscine géante de stockage de déchets très radioactifs <https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/selon-reporterre-belleville-loire-pourrait-accueillir-un-des-plus-grand-stocks-francais-de-dechets-1518472016>
 


> Voir la source


Thèmes
Déchets radioactifs