Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

La phrase qui tue le nucléaire

Bernard Lietaer (économiste et co-fondateur de la monnaie unique européenne)




"Jamais aucune centrale nucléaire ne tiendrait le coup économiquement si on devait calculer combien ça coûte en tout"



Ex-cadre dirigeant de la Banque Centrale de Belgique et un des co-fondateurs de la monnaie unique européenne, Bernard Lietaer est un économiste et spécialiste des questions monétaires reconnu au niveau mondial.

Invité de l’émission Terre à terre sur France Culture le 4 février 2012 pour parler des monnaies complémentaires, Bernard Lietaer illustrait ainsi la focalisation sur le court terme de notre système monétaire :

"Jamais aucune centrale nucléaire ne tiendrait le coup économiquement si on devait calculer combien ça coûte en tout. Ce qu’on fait, après vingt ans, c’est zéro. Mais il y a des stockages [de déchets radioactifs] à faire pour 1000 ans. Eh bien ça, ce n’est pas calculé, parce qu’en escomptant le coût futur au-delà de 20 ans... Un million d’euros dans cent ans, ça ne vous achète pas une pizza - escompté aujourd’hui. Donc le futur ne compte pas."

Ex-cadre dirigeant de la Banque Centrale de Belgique et un des co-fondateurs de la monnaie unique européenne, Bernard Lietaer est un économiste et spécialiste des questions monétaires reconnu au niveau mondial.

Invité de l’émission Terre à terre sur France Culture le 4 février 2012 pour parler des monnaies complémentaires, Bernard Lietaer illustrait ainsi la focalisation sur le court terme de notre système monétaire :

"Jamais aucune centrale nucléaire ne tiendrait le coup économiquement si on devait calculer combien ça coûte en tout. Ce qu’on fait, après vingt ans, c’est zéro. Mais il y a des stockages [de déchets radioactifs] à faire pour 1000 ans. Eh bien ça, ce n’est pas calculé, parce qu’en escomptant le coût futur au-delà de 20 ans... Un million d’euros dans cent ans, ça ne vous achète pas une pizza - escompté aujourd’hui. Donc le futur ne compte pas."